Damman Frères – Tea Time au Sofitel – LUNG CHING LION PEAK

Jeudi 14 octobre, j’ai découverts avec plaisir la nouvelle collection Automne – Hiver 2017 / 2018 de Dammann Frères autour d’un tea time au Sofitel !

DSC07193

DSC07223

DSC07208

DSC07242

DSC07181

DSC07232

DSC07203

DSC07243

J’y ai découverts la collection Christmas 2017.

Une collection autour des saveurs de Noël :

Christmas Tea blanc :  thé blanc parfumé associant le pain d’épices, la cerise, l’amande et le gingembre
Christmas Tea vert : thé vert mêlant l’orange sanguine, la vanille, la pomme, l’amande amère, la cannelle et le gingembre
Christmas Tea : thé noir associant  l’ananas, l’orange et le caramel
Tisane de Noël : Mélange de cannelle, mélisse, fève de cacao, cardamome, réglisse, gingembre
Rooibos de Noël : rooibos à l’orange et aux épices

Cette collection me rappelle le premier Christmas tea Dammann Frères que j’ai offert à ma maman pour Noel, il y a peut-être 5 ou 6 ans ! Elle l’avait beaucoup aimé. Le temps passe vite !

Une collection aux saveurs de Noel ! J’ai un petit coup de cœur pour la tisane qui me plait de par ses associations ! Le gingembre, la cardamome, la réglisse sont des saveurs que j’aime. Il faut savoir les associer. Le pari est réussi !

Une collection qui va attirer  les amateurs de thés de noël car les associations de ces différents thés nous plongent au cœur des marchés Alsaciens… A dieu, le vin chaud, bonjour le Christmas Tea ! Et pourquoi pas les deux, d’ailleurs ?

Des thés que j’aime offrir aux amateurs de thés gourmands !

Dammann Frères propose également un calendrier de l’avant autour du thé. Une amie me l’a offert l’an dernier. Une surprise par jour. Parfait pour cocooner lors des longues soirées d’hiver.

J’ai dégusté lors de ce tea time également un thé chinois : Le Lung Ching Lion Peak.

Ce thé, venant d’un cultivar ancien, est provient de la montagne Shi Feng, origine de la production du thé Lung Ching.

Cette montagne se trouve en bordure de la ville de Hangzhou. Cette ville est la capitale de la province chinoise du Zhejiang.

La récolte a lieu avant le festival des claires Lumières (Qing Ming Festival) : le 3 avril 2017, à 920 mètres d’altitude !

L’attaque de ce thé est fraîche et fleurie. Il dévoile ensuite une texture soyeuse et de jolies notes de châtaignes. Une fine astringence en fin de bouche.

Une très belle découverte ! Au point que j’en ai oublié de le prendre en photographie. Un thé que je vous recommande les yeux fermés.

 

Merci à toute l’équipe pour cet agréable moment plein de volupté !

Bonne fin de weekend à tous !

 

 

 

Publicités

Accords Thé et Pâtisserie : Clafoutis aux cerises et Sakura Sakura

C’est le temps des cerises !

Mon tea lover est un amoureux des fruits. La saison des cerises lui rappelle de nombreux souvenirs d’enfance. Pour ma part, les nombreuses promenades dans le Lubéron à cueillir des cerises éveillent mes sens.

Pour lui faire une surprise, j’ai voulu lui préparer un clafoutis aux cerises.

J’ai opté pour la recette de Papilles et Pupilles ! Une recette simple et si savoureuse.

Découvrez sa recette : 

« Pour 4 personnes :

  • 500 g de cerises
  • œufs
  • 4,5 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 2,5 cuillères à soupe de farine
  • 125 ml de lait
  • 1 sachet de sucre vanillé
  •  15 g de beurre

 

Lavez les cerises, séchez-les et ôtez les queues.

Préchauffez le four à 180°C.

Casez les œufs dans un saladier et battez-les en omelette. Ajoutez le sucre, mélangez, puis ajoutez la farine tamisée petit à petit. Mélangez bien à nouveau puis ajoutez le lait et le sucre vanillé.

Beurrez le moule.

Déposez les cerises dans le plat, et versez l’appareil à clafoutis par dessus.

Enfournez. Comme mon plat est profond j’ai laissé cuire 1 heure mais normalement, dans un plat peu profond, 40 à 45 minutes de cuisson suffisent. Pour vérifier, planter la lame d’un couteau dans le clafoutis, elle doit ressortir sèche.

A la sortie du four, vous pouvez saupoudrez le clafoutis d’une cuillère à soupe de sucre glace. »

DSC06741

Avec ce clafoutis aux cerises, pourquoi ne pas déguster le thé vert Sakura Sakura de Mariage Frères ? Un thé vert gourmand évoquant les cerisiers en fleurs…

A déguster chaud ou glacé 😉 ! Pour ma part, aujourd’hui, il sera glacé car le soleil inonde mon appartement…

DSC07607

De retour de Sardaigne et de Normandie, de belles vacances ou je reviens avec plein de merveilleux souvenirs en tête ! Et vous, bientôt les vacances ?

 

George Cannon

Après une semaine en terres Grenobloises à profiter des fromages rhonalpins de la fromagerie Les Alpages, à déguster les thés du Jardin du Thé, à me délecter des chocolats grands crus de Thierry Court et à savourer les bières de la région sourcées par La Bulle Grenobloise, me revoilà à Paris…

Le soleil est de retour et nous décidons de flâner dans le merveilleux Jardin du Luxembourg. Humer les fleurs, languir sous les rayons de soleil, jouer aux échecs, observer les ruches, un agréable début d’après-midi…

Nous continuons notre périple en allant découvrir le comptoir et le salon de thé George Cannon rue Notre Des Champs, Paris VI…

En amoureux, nous apprécions partager de nombreux tea time ! Quel bonheur de flâner ensemble tout en éveillant nos papilles. Un travail de longue haleine, c’est un bonheur d’échanger et d’apprendre ensemble.

DSC09190

Pour commencer ce tea time, l’équipe de George Canon, nous offre un thé rouge chinois de la province d’Anhui : le « Keemun (ou Qimen) Mao Feng » F.O.P bio.

Il est manufacturé de façon singulière, contrairement aux autres « Qimen », à partir du cultivar habituellement utilisé pour le thé vert « Huang Shan Mao Feng » aux feuilles tendres et aux bourgeons très duveteux.

Après le flétrissage, les feuilles sont façonnées à la main en aiguilles dans le sens de la longueur, donnant à celles-ci un aspect long et fin. Elles passent ensuite en salle d’oxydation. Pour finir les feuilles sont séchées.

La liqueur de ce thé est rouge sombre. La texture de celle-ci est ronde et ample. Nous retrouvons de l’astringence dans un second temps. Appréciant généralement plus les thés verts, je trouve que ce thé est d’une grande délicatesse.

Le « Keemun Mao Feng » a un profil aromatique complexe, les arômes se révèlent progressivement. Il dévoile des notes boisées, de cuir et de cacao amer.  Un vrai plaisir ! A découvrir !

Prix : 8,5 € la dégustation

DSC09160

Nous avons ensuite craqué pour deux références différentes.

Mon compagnon a choisi un thé blanc chinois de la province du Fujian. Ce thé est un Paklum Silver Needle / Bai Yao Yin Zhen.

La cueillette dite ’impériale’ est faite entièrement à la main pendant deux jours par an et seuls les plus beaux jeunes bourgeons sont choisis. C’est un thé recherché par les amateurs de par sa rareté et sa délicatesse.  Les feuilles de Yin Zhen ressemblent à des aiguilles couvertes de pointes argentées.

Comme tous les thés blancs, il ne subit que deux opérations : un flétrissage au doux soleil printanier et un séchage à basse température.

Savez vous que pour obtenir un kilogramme d’« Aiguilles d’Argent », il faut cueillir plus de 120 000 bourgeons duveteux.

La liqueur de ce thé est jaune pâle. La texture de celle-ci est poudrée dans un premier temps et révèle ensuite une légère astringence. Le profil aromatique de ce thé est subtil  et équilibré. Nous découvrant lors de la dégustation des notes sucrées, miellées et d’osier mouillé.

Prix de la dégustation : 13.50 €

DSC09171

Pour ma part, j’ai dégusté un thé en galette de Yunnan Pu Er Sheng (vert / cru).

Pour en savoir plus sur le Pu Er, voilà une explication précise et concise by the-puer.com :

« Le Pu’Er, également dénommé « Pu’Erh », est un grand thé de Chine issu d’une tradition très ancienne. Il est récolté sur des théiers d’une variété particulière dans des jardins naturels des montagnes du Yunnan (Sud Ouest de la Chine). Ces arbres peuvent être très vieux et parfois sauvages. Il existe deux types de thés Pu’Er : les « Sheng Cha » (Pu’er verts ou crus) et les « Shu Cha » (Pu’er fermentés dits aussi Pu’Er rouges ou sombres). Le Pu’Er vert présente la particularité de mûrir avec les années, à la manière d’un vin, selon un processus dit de « post fermentation naturelle ». Le Pu’Er rouge se bonifie également avec le temps.

Trois critères conditionnent l’attribution du nom « Thé Pu’Er » (Pu’Erh).

  1. Le thé doit être récolté sur des théiers de variété dites « à grandes feuilles » (Camelia Sinensis var. Assamica notamment). Les théiers sont classés en trois catégories: les « grands arbres » (Da Shu) âgés de 50 ans et plus, les « très vieux arbres » (Gu Shu) dont certains sont âgés de plusieurs centaines d’années et les « arbres des collines » (Qiao mu, Xiao Shu) plus jeunes. Nos Pu’Er sont principalement issus de Da Shu et Gu Shu.
  2. L’aire de production doit être située dans le bassin du Mekong (régions du Xishuangbanna, des 6 Montagnes, de Lincang, de Simao-Pu’Er…).
  3. Les feuilles de thé doivent impérativement être séchées au soleil (et non dans un four) pour produire le Mao Cha. » 

La liqueur de ce thé est jaune / beige.  Sa texture est souple mais peu être parfois astringente.

La date de fabrication de ce Pu Er n’étant pas indiquée, j’ai un doute sur son âge. Je pense qu’il doit être assez jeune car j’ai retrouvé des notes fruitées assez intenses lors de la dégustation. Généralement, les Pu Er jeunes dévoilent souvent des notes herbacées, fruitées, astringentes, amères alors que les Pu Er matures offrent en bouche plus des notes boisées, minérales, rondes, douces, moelleuses.

Sur la carte, ils proposent un Pu Er en indiquant son âge : 23 ans. Il est beaucoup plus onéreux. Je pense que si le fameux Pu Er que nous avons dégusté était mature, il serait donc bien plus cher…

Prix de la dégustation : 9,50€

Prix de la dégustation pour un Pu Er de 23 ans d’âge : 20 €

DSC09187

En allant chez George Cannon, vous découvrirez un salon de thé convivial et lumineux. Vous pourrez profiter d’expositions temporaires autour du thé… D’ailleurs, jeudi 4 mai de 18h30 à 22h, un vernissage est organisé pour présenter l’exposition « L’esprit du Thé » !
Allez-vous y aller ?
A bientôt les tea lovers pour de nouvelles dégustations surprenantes !
George Cannon :
Adresse : 12 Rue Notre Dame des Champs 75006 Paris
Téléphone : 01 53 63 05 43
Fermé le dimanche
Ouvert du lundi (12h/18h) et du mardi au samedi (10h30 / 19h30)

Dammann Frères & le Printemps

Pour fêter le retour du printemps, des arbres en fleurs, des rayons de soleil sur le visage, Dammann Frères, nous a fait découvrir de nouveaux thés.

 

Voici ceux qui m’ont paru particulièrement intéressants.

  • Printemps sur le Lac

C’est un thé vert découvert par Dammman Frère en 2011. Il est récolté au printemps sur les coteaux du Lac Qian dans la province de Zhejiang. A partir d’une cueillette fine,  (le bourgeon et une à deux feuilles tendres), sa manufacture est délicate. Les feuilles entières, d’un vert émeraude, sont roulées et façonnée en torsade.

L’infusion offre une liqueur délicate, légèrement sucrée. On y retrouve des notes végétales évoquant les légumes vapeur, les épinards et l’herbe fraîchement coupée. Une jolie découverte qui nous a fait voyager en Chine le temps de la dégustation.

(11€ les 100 grammes)

  • Sikkim G.F.O.P (Golden Flowery Orange Pekoe : thé riche en bourgeons dorés).

C’est au Sikkim entre le Népal et le Tibet, à proximité de la région Darjeeling que Damman a découvert cet unique jardin en 1992.

Récolté entre mai et juin, ce thé, d’une belle douceur, offre des notes fleuries et subtilement fruitées. Il est très peu amer et astringent.

(8 € les 100 grammes)

J’ai – surtout – craqué pour un Sincha Koushun, thé vert japonais récolté au printemps 2016. N’ayant plus beaucoup de stock de Sencha, je devais remédier à ce problème de toute urgence. Ce n’est pas mon Tea lover qui va me contredire !

DSC07599
Sincha Koushun

Il est récolté à Ryogouchi sur les pentes embrumées qui bordent la rivière Okitsu dans le district de Shizuoka. Quel voyage…  Ce thé a de belles longues aiguilles d’un vert sombre.

Il donne à l’infusion une liqueur verte pale. Il a une belle richesse aromatique entre les notes végétales, les notes fleuries et les subtiles notes de châtaignes crues.

Mon petit coup de cœur de la journée car il a tous les caractéristiques d’un bon Sencha.

DSC07624
Tasse Villeroy & Boch

Infusion conseillée par Dammann Frères 2/3 minutes à 70° – (Environ 18 € les 50 grammes)

Nous avons également découvert le Easter Tea et le Printemps Éternel, deux thés aromatisés célébrant le printemps.

Merci à l’équipe de Dammann Frères pour les dégustations, pour votre transparence et vos conseils.

Merci également à Céline (Arthémiss) pour les échantillons Dammann Frères (Pu Erh Blanc et Thé blanc à la myrtille) Merci également à Adeline (Thé + Toi)  qui m’a conseillé de découvrir ce thé blanc à la Myrtille. J’ai hâte de les déguster !

DSC07414

Pour en savoir plus sur Dammann Frères, direction leur site web.

Retrouvez également les différentes boutiques de la marque.

 

 

 

Sakura Sakura chez Mariage Frères

Ce que j’apprécie chez Mariage Frères, c’est la partie restauration qui est finalement plus méconnue que le partie comptoir. Pourtant Mariage Frères propose une « cuisine »et une « pâtisserie » du thé recherchée et raffinée.

En décembre, j’ai eu l’occasion de déguster leur bûche et leur cake de noël.

  • La bûche Christmas Strawberry était drapée d’un rouge intense, garnie d’un confit de fraises des bois infusé au thé noir Christmas strawberry, lovée dans une génoise aux amandes couronnée d’un crème mousseline au thé vert matcha. A mes yeux, elle mariait parfaitement le fondant et le croquant. Cette bûche proposait des notes fuitées ainsi que de légères touches acidulées. Un dessert agréable et peu sucré ! Un bémol, la fraise n’est pas un fruit de saison en décembre…
  • Le Golden cake était un marbré, chocolat criollo infusé au thé noir.au cœur gianduja. Ce cake était très gourmand car on y retrouvait parfaitement bien le thé Esprit de Noël. Régressif à souhait.

Retrouvez les photos de cet événement sur mon instagram !

Cette semaine, Mariage Frères nous a présenté son nouveau thé Sakura Green tea 2017 , ses thés de Pâques et 3 nouveaux desserts au thés qui seront à la carte en avril.

Commençons avec le thé Sakura ! Sakura ! 2017.

J’ai le Sakura Blue Tea et le Sakura White Tea dans ma collection de thé. Cela me rappelle des souvenirs car le Sakura blue tea est un des premiers thés que l’on m’a offert.

Le Sakura white Tea est le premier que j’ai dégusté dans le salon de thé Mariage Frère du Carrousel du Louvre avec mon ami Yoan.

Je commençais à découvrir le monde des thés d’origine ainsi que les différentes familles mais je buvais plus de thés parfumés et aromatisés.

Pour être très honnête, j’en bois de moins en moins. – Rien ne vaut à mes yeux Un Sencha First Flush à mes yeux –

Cependant, de temps en temps, profiter d’un thé gourmand peut être agréable et réconfortant. Surtout si on l’associe à une pâtisserie où ce thé est utilisé !

Les cerisiers en fleurs, une vraie fête au pays du Soleil Levant…

J’ai donc découvert le Sakura 2017 qui est une composition de thé vert aromatisé. On y retrouve le parfum des fleurs de cerisier du Japon, des notes d’amandes et de griottes… Les feuilles de thés se mêlent aux pétales de rose et offrent une liqueur douce et gourmande.

Ce thé prend tout son sens lorsqu’on le déguste avec la pâtisserie  Sakura!  Sakura ! qui sera proposée chez Mariage Frères du 3 au 23 avril 2017.

Ce gâteau est composé :

  •  d’un confit au thé Sakura ! Sakura ! au parfum de fleurs de cerisiers
  • d’une neige de lait d’amande drapée au thé vert matcha
  • d’un biscuit de dragées fondantes

Ce dessert est peu sucré, équilibré, on y retrouve des notes acidulées grâce à la griotte qui est au cœur de la pâtisserie. On y sent également le matcha et ses notes iodées et végétales. Le thé Sakura 2017 accompagne bien ce dessert en lui apportant une touche gourmande. On retrouve bien l’esprit japonais et on ne s’étonne pas qu’il cartonne dans ce pays.

Mariage Frères propose également ses nouveaux thés de Pâques. Vert, bleu ou noir, c’est trois thés ont des notes fruitées, acidulées et pâtissières. Amoureux du Earl Grey, n’hésitez pas à vous laisser tenter.

Ces thés accompagnent parfaitement les deux créations de Mariage Frères :

  • Le Fabuleux : 

Oeuf en mille-feuille caramélisé au chocolat criollo et au thé de Pâques

Le feuilletage est très bien cuit. Il est croustillant. Le gâteau révèle une pointe d’amertume dû au chocolat. Je suis donc comblée par la puissance du chocolat. On retrouve également des notes acidulées dû à l’infusion du thé de Pâques.

Un dessert magnifique visuellement. A tester !

  • Petit Joyeux : 

Feuilleté gourmand à la crème de thé de Pâques aux fruits confits aux pralines roses surmonté d’un petit nid en chocolat blanc.

Encore un dessert réussi ! Un feuilletage croustillant comme pour le Fabuleux. Un feuilleté acidulé dû à l’infusion et aux fruits confits. Les pralines adoucissent le tout. Un éveil des sens.

Pour terminer cette après-midi pleine de volupté, nous pouvions déguster le thé de notre choix. J’ai demandé à déguster un thé Thaïlandais car je ne me suis pas encore remise de mon périple à Doi Mae Salong ! (2500 photos. Promis, je vais faire des articles.)

J’ai donc goûté le Thaï Beauty qui est un oolong oxydé à 30 % évoquant les notes de magnolia, de pêches blanches et de miel de Leatherwood de Tasmanie – Mon miel choucou -.  Une belle découverte.

Vous pouvez désormais trouver chez Mariage Frères :

N’hésitez pas à aller les découvrir si vous appréciez les thés aromatisés/gourmands.

Je vous conseille, personnellement, de vous rendre chez Mariage Frères pour aller à la rencontre de leurs thés d’origine et pour déguster leurs pâtisseries au thé !

Savez-vous que Mariage Frères organise des ateliers autour du Thé ? Le Tea Club.

Je viens de voir qu’il y en a un sur le Triangle d’Or (Thaïlande / Birmanie / Laos). Quelle bonne nouvelle !

Pour en savoir plus, direction le site web de Mariage Frères.

A très vite les tea lovers pour de nouvelles découvertes culinaires…